La voix des hommes

La musique au cœur de votre quotidien !
Et si les conflits et autres prises de becs de l’existence se réglaient en musique ?
Sous forme de « flash-mob », le projet La Voix des Hommes nous a fait voyager dans un univers où la musique transforme, au quotidien, la douleur en douceur.

Une flash mob itinérante
Les quatre musiciens (deux guitaristes, un harmonisiste et un percussioniste) et les onze chanteurs-euses du projet se sont invités dans différents lieux publics. Ils ont investi une terrasse de café à 10h, une cafétéria d’étudiants à 12h, une cantine scolaire à 12h45, la Place Pestalozzi à 17h et 22h et le Café l’Intemporel à 19h45.

A tour de rôle et par petits groupes, ils se sont installés aux « quatre coins» de l’espace choisi, faisant mine de ne pas se connaître. Ils se sont mêlés aux habitués et rien dans leur attitude ne laissait transparaître un quelconque lien entre eux.

Les deux comédiens sont alors entrés en scène tout aussi « invisibles » que les musiciens et les chanteurs-euses, pour progressivement rentrés dans un dialogue conflictuel et finir par provoquer un mini scandale. La tension est montée et ils ont pris à parti tous ceux qui les entouraient, jusqu’à créer un malaise grandissant. A l’apogée du malaise, la musique a commencé, comme surgie de « nulle part ». Un homme ou une femme répondait à la dispute en chantant, rapidement rejointe par tous les autres jusqu’à transformer l’ambiance lourde en un moment de fête : 15 minutes de chansons enthousiasmantes et rythmées, inspirées du gospel.

Jouée 7 fois, cette création a connu un immense succès. Le public a quelque fois participé à la scène, en intervenant pour défendre la comédienne. Tout cela paraissant si réel…

Distribution

  • Yannick Cochand : ecriture des saynètes, mise en scène et conduite des acteurs.
  • Alexis Gfeller : arrangements et direction musicale.
  • Olivia Csiky Trnka : comédienne
  • Mathieu Ziegler : comédien
  • Germain Umdentock : guitare électro accoustique
  • Quentin Mathieu : guitare basse
  • Laurent Bernard : percussions
  • Guillaume Lagger : harmonica
  • Oriane Cochand – Emmanuelle Besson – Isabelle Lavanchy – Amany Kassongo et Maïlys Mayor – Gaël Cochand – Pascal Crisinel – Vincent Gilleron – Alexis Gfeller – Yannick Cochand : chant